20.08

Optimiser sa fumure en agriculture biologique

 

En ce qui concerne la fertilisation, le concept d’agriculture biologique repose sur la nécessité de travailler en cercles fermés. Si possible, le cycle des éléments fertilisants ne sortira pas de l’enceinte même de l’exploitation, grâce aux recyclage des engrais de ferme. Dans de nombreux cas, ce système ne sera pas possible et le cercle devra donc s’ouvrir et inclure d’autres exploitations biologiques. L’impossibilité d’apporter des engrais minéraux directement solubles a une conséquence importante : le paysan bio ne peut plus nourrir ses plantes, il doit fertiliser son sol !

Fertiliser son sol ne veut pas simplement dire apporter les quantités suffisantes de N, P, K, S, Mg… Cela sous-entend que le paysan doit veiller à ce que les paramètres physico-chimiques et surtout biologiques de son sol assurent une bonne transformation de ces éléments, pour une assimilation optimale des cultures.

Si l’ensemble des agriculteurs bio sont sans doute animés d’une même volonté éco-responsable, les problématiques auxquelles ils devront faire face peuvent être très diverses. En effet, penser sa fertilisation n’est pas chose aisée et dépendra de nombreux paramètres : abondance ou non d’engrais de ferme ou de recyclage, sol lourds ou sol légers, acides ou calcaires, les types de cultures mis en place, le matériel à disposition… Dans ce contexte-là, Timac Agro Swiss se place en réel partenaire de l’agriculteur bio. Depuis plus de 40 ans, Timac Agro innove, développe, produit et commercialise des engrais et amendements bio en Suisse. En 2018, l’entreprise a décidé de largement étoffer son panel grâce à sa nouvelle gamme Innovabio, afin de pouvoir répondre à toutes les différentes problématiques des agriculteurs et de leur permettre de conserver de hauts niveaux de productivité tout en respectant le cahier des charges et la philosophie bio.

 

Des spécificités agronomiques pour toutes les problématiques :

  • Physio + : Accélération de la croissance racinaire
  • Humistim : Augmentation du processus de minéralisation
  • Physactiv : Augmentation du processus de minéralisation et de la croissance racinaire
  • Phéoflore : Augmentation du processus d’humification
  • Seactiv : Stimulation de la photosynthèse et gestion des stress abiotiques
  • Opt’N / N-Stim : Stimulation de l’absorption et de la transformation d’azote et de soufre
  • Fix’N : Transformation de l’azote atmosphérique en ammonium

 

Bio Enne : l’engrais azoté soufré, rapide, homologué FiBL

Issu de protéines animales préalablement hydrolysées, Bio Enne est constitué de 12% d’azote organique, 23 % de soufre sous forme SO3 et fait état d’un rapport C/N de 3, lui conférent une vitesse de transformation excellente, proche de celle de l’urée. Les bouchons ont une taille de 3mm et permette une utilisation en fertilisation localisée. Associé à la spécificité Physactiv (différents extraits d’algues) qui permettront d’augmenter à la fois la minéralisation de la matière organique et le développement racinaire des cultures, Bio Enne est une solution qui satisfera une grande partie des agriculteurs bio en Suisse.